Maison des Avocats ; RFR cité dans deux revues d'architecture

Livré fin janvier 2020, cet édifice unique accueillant plus de 30 000 avocats de Paris et d'ailleurs, est imaginé par l'architecte du Tribunal de Paris; Renzo Piano. Les 2 édifices sont traités dans la même idée de transparence, et partagent également le même parvis. 
Depuis son lancement en 2012, un ensemble de contraintes transforment le projet en véritable challenge architectural et technique. 
En effet, surplombant les tunnels des lignes 13 et 14 du métro, l'édifice doit être pensé dans une idée de légèreté, obtenue grâce à une structure unique : une forme trapézoïdale, avec une ossature en acier sur laquelle se greffe, à chaque niveau, un noyau central en béton, et permettant la répartition des forces sur 5 points stratégiques.
les 8 étages de la pointe du bâtiment sont en porte-à-faux sur une longueur remarquable de plus de 27 mètres.
Les tremblements dus au passage du métro sont neutralisés par un système anti-vibratoire basé sur des boites à ressorts, et équipés dans les sous sols du bâtiment.

Les façades enveloppant l'exosquelette sont développées par RFR. 
composées d'une double peau de verre, celles-ci permettent de réguler les apports thermiques extérieurs et d'apporter une clarté naturelle à tous les niveaux. Le traitement des façades offre également à l'ouvrage une transparence architecturale faisant écho à l'image de justice qu'il incarne.
La Maison des Avocats s'inscrit ainsi dans une démarche de haute qualité environnementale, à la pointe des standards HQE, et conforme au plan climat de la ville de Paris.

D'autres solutions techniques sont également utilisées dans le cadre de cette démarche, telles que le bois pour les châssis principaux et des profilés aluminium très fins pour les ouvrants. 

Le projet à reçu le BIM d'Argent en Septembre 2019